Shopping Cart
vermillon

Le cinabre : une pierre sulfureuse

Obtenu par broyage et lévigation, le cinabre est une espèce minérale composée de sulfure de mercure. Autrefois réputée pour ses pigments, la pierre bénéficie de nombreuses vertus à condition qu’elle soit employée avec précaution. Défenses immunitaires, confiance en soi et force mentale sont autant de bienfaits que le cinabre peut vous apporter. L’Essence de Gaia vous le présente.

L’histoire du cinabre

Comment ne pas être subjugué par le rouge intense de la pierre cinabre ? Durant des millénaires, les Hommes l’utilisent à des fins artistiques et médicales. Ils la transformaient en pigment pour la réalisation de magnifiques œuvres d’art et décors en céramique. À l’époque du Paléolithique, les chasseurs-cueilleurs utilisaient ses grains minéraux pour peindre les parois des grottes de Chauvet en Ardèche, Altamira en Espagne, Lascaux en Dordogne et Cosquer à Marseille. Au Néolithique, la région du Levant fut le témoin des premières utilisations du minéral. D’ailleurs, le crâne de Kfar-Hahoresh, datant du 9e siècle av. J.-C., a entièrement été recouvert d’un enduit composé de cinabre. Il repose désormais en Israël.

L’un des plus grands sites du Néolithique se situe en Anatolie, dans la plaine de Konya, et porte le nom de Çatal Höyük. Là-bas sont conservées de nombreux ossements ornés de cinabre et d’ocre.

En Europe, divers sites archéologiques de l’époque ont été recensés. Des fouilles ont permis de retrouver une lame de silex dans un puits d’extraction au sud-est de Madrid, plus précisément à Casa Montero. Elle était recouverte de cinabre et datait de 5300 à 5200 av. J.-C. D’autres recherches mèneront à une tombe située à l’ouest de Mérida ou encore à la découverte d’importants gisements dans la région d’Almadén. À Pločnik, en Serbie, la poudre de cinabre relevée sur la surface d’une figurine et d’un récipient constitue la preuve formelle de l’usage de ce matériau 5000 ans av. J.-C.

Dans le monde, de nombreuses traces de la pierre rouge ont été découvertes. C’est le cas de la Chine où le sol d’un édifice, situé au cœur de la région du fleuve Jaune, en était recouvert ou encore de l’Égypte où elle permettait l’écriture des hiéroglyphes. Ces exemples ne sont qu’une infime partie de ses différentes utilisations. Plus lugubre, les élites chinoises s’en servaient lors des obsèques afin de repousser les démons. Cette tradition funeste se transmit de génération en génération. Sous la dynastie Qin, l’empereur vénérait tellement la pierre qu’il ordonna la fabrication d’un élixir d’immortalité, ainsi que d’une immense sépulture composée de cinabre, d’azurite et de malachite.

Un peu plus tard, l’encre teintée de cinabre est associée à la noblesse et à l’authenticité. Dans le milieu taoïste, elle sera adaptée au milieu populaire. Puis, toujours en Chine, la laque sculptée fera son apparition au 7e siècle.

Grecs, Romains et autres civilisations se sont appropriés le cinabre, tout à tour, en variant les manières de l’utiliser. Plus récemment, vers les années 1850, la pierre servait même de drogue dans le cadre de traitement contre la syphilis.

L’origine du cinabre

pendentif cinabre

Le philosophe grec Théophraste sera l’un des premiers à décrire la pierre naturelle. D’après lui, les roches proviendraient d’Espagne et de Géorgie, tandis que sa forme sableuse serait originaire d’Éphèse. Selon le naturaliste Pline l’Ancien, les peintres étaient séduits par sa couleur intense et se servaient de son pigment pour écrire sur le marbre. Puis, ce fut le tour de Vitruve qui lui attribua le nom de « minium » en latin. À cette époque, il alerte déjà sur la dangerosité du minerai dû à sa composition faite de mercure et de soufre.

La composition minéralogique et les gisements

Minerai de mercure, le cinabre est extrêmement répandu et exploité dans le monde. Formé  par le refroidissement et la consolidation des fluides magmatiques, il est exploité dans les mines d’Idria en Slovénie, d’Almadén en Espagne, du mont Amatia en Toscane ou encore de la province de Guizhou en Chine.

Son utilisation est très fréquente jusqu’à ce que la découverte de la dangerosité de ses composants remette en question son succès. Dans la perspective d’une nouvelle perspective artistique, des alchimistes européens ont fabriqué du cinabre de synthèse, plus connu sous le nom de vermillon.

Les propriétés et bienfaits du cinabre en Lithothérapie

Depuis peu, l’Homme s’intéresse à nouveaux aux thérapies alternatives. La recherche du bien-être revient au centre de ses préoccupations. Tout comme d’autres approches naturelles, la lithothérapie répond à ses besoins en le prenant en compte dans sa globalité. Influencés par leurs caractéristiques minéralogiques, leur structure cristalline et leur couleur, les pierres et les cristaux émettent des énergies subtiles. Ces dernières soutiennent l’être humain dans la recherche de son propre équilibre, physique, émotionnel et spirituel. Si les minéraux sont complémentaires de la médecine traditionnelle, ils ne remplacent, en aucun cas, un traitement médicamenteux livré par un professionnel de santé.

Toutefois, le cinabre, à travers son histoire, a prouvé à maintes reprises les qualités dont il est doté. Envie de les découvrir ? Allons-y !

Des vertus sur le plan physique

Si l’on ne devait vous livrer qu’une seule des vertus du cinabre, ce serait sans doute sa grande capacité à stimuler la circulation sanguine. La gemme agit directement sur les stases de sang autour du cœur, ainsi que dans les jambes et le petit bassin. Durant l’Antiquité, elle était déjà employée dans le traitement des déficiences immunitaires. Toutefois, nous émettons des réserves puisque ses bienfaits s’arrêtent là où l’intervention médicale est indispensable. Mais ce n’est pas tout, le cinabre possède bien d’autres avantages sur le plan physique. Très importante pour notre équilibre, la structure osseuse se voit renforcée en sa présence. La pierre cinabre favorise aussi la fertilité et grâce à ses vertus apaisantes, elle soulage les ballonnements et corrige les problèmes de peau.

Des vertus sur le plan mental et spirituel

Puissantes, les énergies vibratoires de la pierre cinabre permettent d’affronter les situations les plus difficiles. C’est un minéral qui donne de la force et du courage en toute circonstance. Sa chaleur nous recharge en énergies positives et encourage la réalisation de soi. C’est un cristal très efficace pour éclaircir les pensées et booster la créativité. En ce sens, il développe l’assertivité et incite à tenir un discours persuasif et pertinent. Tout en favorisant l’intuition, il maintient cependant une certaine attention dans l’accomplissement des projets.

En méditation, la pierre aide à s’imprégner des flux énergétiques de source divine. Elle favorise la connexion avec le chakra sacré et le chakra racine, indispensables à l’éveil du kundalini.

Aphrodisiaque, le cinabre transmet son énergie vitale aux chakras inférieurs associés au désir sexuel.

Enfin, comme la citrine chauffée, la pierre favorise les rentrées d’argent et l’activité commerciale. D’ailleurs, elle est souvent rebaptisée « pierre des marchands » tant elle augmente la confiance en soi et la force de persuasion.

La purification et le rechargement du cinabre

Dans son environnement naturel, le cinabre se purifie et se recharge au contact des éléments qui la compose. L’eau, la terre et la lumière des astres sont autant de ressources indispensables à sa survie. Dès lors qu’elle est extraite et acheminée jusqu’à son nouveau propriétaire, elle subit les influences des Hommes. Alors, il est important de purifier la pierre dès sa réception afin de rétablir sa puissance énergétique. Bien sûr, l’opération doit être réitérée régulièrement, voire une fois par semaine lorsqu’elle est portée quotidiennement.

Si la purification peut sembler être une contrainte, il n’en n’est rien. Vous pouvez profiter de ce moment pour méditer ou vous laisser aller à vos pensées. De plus, cela ne vous prendra que très peu de temps. Il suffit de plonger votre minéral dans l’eau déminéralisée pendant quelques heures pour qu’elle en ressorte toute neuve ! Si vous la sentez très affaiblie, l’enfouir sous la terre durant plusieurs jours pourrait être la solution. Pendant les séances de méditation, n’hésitez pas à allumer un bâton de sauge. Sa fumée accroche les énergies négatives et les nettoie.

Pour finir, pensez à recharger la pierre en la posant sur une géode d’améthyste et à vous laver les mains après chaque usage. L’exposer au soleil pourrait être dangereux puisqu’elle dégage du soufre et de la vapeur lorsqu’elle est chauffée à haute température.

L’utilisation quotidienne de la pierre cinabre

Vermillon de mercure, le cinabre doit être utilisé avec prudence. Longtemps renommé « sang de dragon », la pierre ne doit surtout pas être ingérée ! Son élixir, toxique, représente un véritable danger pour la santé. Pour capter son énergie, il est préférable de la poser à proximité pendant 12 heures au minimum. Et si vous souhaitez la porter, privilégiez un bijou tel que le cinabre en pendentif en prenant soin de le placer au-dessus des vêtements et non à même la peau.

Si vous êtes une personne nerveuse, stressée et impulsive, cette pierre n’est pas pour vous ! Comme toutes les pierres rouges, son énergie est puissante et pourrait vous déstabiliser. Elle est également déconseillée en présence de problèmes cardiaques.

Le cinabre est un minéral qui vous attire ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne L’Essence de Gaia. Vous y découvrirez un large choix de pierres naturelles, toutes sélectionnées avec amour et passion !

Vous avez aimé? alors partagez à vos amis :-)