Shopping Cart
serpentine roulée

La serpentine pour lâcher prise

Parfois, son apparence ressemble étrangement au reptile dont elle porte le nom, mais la serpentine rassemble de nombreuses variétés de pierres aux multiples couleurs. Aussi baptisée l’ophiolite ou ophite par les Grecs, celle qui arbore un joli vert olive est sans doute la plus répandue. Autrefois, ce minéral était reconnu pour ses propriétés anti-poisons, il est désormais préféré pour la clarté d’esprit et le calme intérieur qui règne après son passage. L’Essence de Gaia vous présente « les serpentines », des pierres relaxantes pour le corps et l’esprit.

Serpentines : caractéristiques minéralogiques et gisements

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que nous tenons à vous raconter les histoires et légendes qui caractérisent chacune de nos si jolies pierres. Avant de s’attarder sur l’évolution de la serpentine depuis l’Antiquité, nous souhaitons vous confier sa particularité : elle n’est pas une espèce minérale comme les autres !

En réalité, il s’agit d’une grande famille dont les membres appartiennent au groupe des silicates et sous-groupe des phyllosilicates. Plus d’une vingtaine de minéraux en font partis et tous se forment dans les roches métamorphiques composées d’aluminium, d’hydroxydes de fer, de nickel, de calcium, de zinc, de manganèse ou encore de magnésium. Ensuite, ils se séparent en micro cristaux, ce qui rend leur identification plus laborieuse.

Les trois roches polymorphes (de formes différentes) les plus répandues sont :

  • la lizardite : avec son grain fin et son apparence squameuse, elle est présente à la surface de la croûte terrestre ;
  • la chrysotile : elle est essentiellement composée d’amiante ;
  • l’antigorite : contenant 13 % d’eau, cette pierre est la serpentine la plus appréciée des joailliers et des sculpteurs.

Quant à la serpentinite, dont le nom représente à merveille son aspect écailleux et n’est pas sans rappeler la peau du serpent, elle correspond à la famille de la serpentine. Riche en métaux toxiques, elle contient des fibres dangereuses pour la santé et l’environnement comme l’amiante et/ou le nickel.

Du latin serpentinus, le terme générique de la serpentine signifie, en toute logique, serpent de pierre et nous vient de sa forme la plus répandue. Souvent de couleur olive, la pierre serpentine se décline également dans des teintes rouges, jaunes, noires, blanches ou dans différentes nuances de vert. Plutôt fragile, l’échelle de mohs la classe de 2,2 à 4 sur 10. On la retrouve principalement en Grande-Bretagne, en Russie, aux États-Unis, en Italie, en Norvège et au Zimbabwe.

Histoire de la serpentine

serpentine brute

Si la classification de la serpentine nous semble évidente aujourd’hui, elle a autrefois généré de nombreuses incohérences dans la littérature du 19e au début du 20e siècle. Pourtant, certains éléments nous permettent de vous révéler une partie de son histoire.

Ce que l’on sait de la serpentine remonte au Néolithique, soit aux environs du 6e siècle avant Jésus-Christ. Les hommes préhistoriques confectionnaient, à partir de la serpentine, des lames de hache destinées à la décoration et aux cérémonies, car elle était trop fragile pour les travaux de défrichage.

Puis, on passe à l’Antiquité. Déjà à cette époque, les peuples utilisaient la pierre pour ses bienfaits médicinaux et ses fonctions décoratives. Lorsqu’ils avaient besoin de garantir l’authenticité d’un document, les Perses, les Sumériens, les Assyriens et les Égyptiens lissaient la serpentine à l’aide d’un matériau abrasif afin d’en fabriquer des sceaux et des cachets.

Les Romains, eux aussi, voyaient en cette pierre une décoration symbolique. D’après eux, la serpentine transformée en verres ou en vase, se brisait au contact d’un poison. D’ailleurs, les sorciers s’en sont servis jusqu’au Moyen-âge. Après une morsure de serpent, ils garantissaient d’empêcher le venin de se propager juste en plaçant la pierre au contact de la blessure. Ces croyances ont accompagné les peuples pendant longtemps. Ils allaient même jusqu’à conserver leurs remèdes dans des pots en serpentinite afin d’en améliorer les vertus.

Ensuite, la serpentine a, petit à petit, orné les bijoux et les objets du quotidien. Chez les Maoris, en Nouvelle-Zélande, c’était la tradition : chaque bijou possédait une pierre de serpentine représentant les larmes d’une femme. En Inde, les serpentines, provenant de la ville de Bhera, étaient particulièrement appréciées. Elles étaient pures et parfaitement taillées. Les sculpteurs et joailliers débordaient d’imagination : bijoux, poignards, poignées d’épées, tasses, couverts ou encore statuettes… Il y en avait pour tous les goûts ! Les Indiens l’appelaient Sang-i-Yashm, nom que les Afghans ont adopté. Quant aux colonisateurs anglais, ils ont préféré la qualifier de faux jade pour sa forte similitude avec la jolie piedra de ijada. Aux États-Unis, l’ophidis (appellation grecque de la serpentine) était la pierre officielle de Californie jusqu’à ce qu’elle soit jugée trop dangereuse à cause de la présence d’amiante dans la chrysotile.

Propriétés et vertus de la serpentine en lithothérapie

Les premières pierres se sont formées voilà plusieurs milliards d’années. Des documents anciens font état des bienfaits thérapeutiques de ces minéraux qui puisent leurs énergies dans les profondeurs du noyau terrestre. Pour certaines civilisations, les cristaux accompagnaient les cérémonies et les rituels, pour d’autres, elles les protégeaient des mauvais esprits ou les guérissaient de la maladie. Aujourd’hui, la lithothérapie prend ses précautions : les pierres et cristaux ne guérissent pas, ils soulagent les maux du corps, du mental et de l’esprit. Selon leur forme, leur composition chimique ou encore leur couleur, ces dons de la nature transmettent des fréquences vibratoires capables d’influencer et d’harmoniser nos émotions et nos énergies. Évidemment, toute personne souffrante se doit de consulter en priorité et de suivre les recommandations de son médecin.

Les bienfaits sur le plan physique

La pierre serpentine peut convenir aux personnes présentant :

  • des maux de tête : après un conflit ou un épisode anxieux, l’esprit devient confus et c’est à cet instant qu’apparaissent les tensions et les douleurs. La serpentine est associée au parcours du méridien qui traverse le sommet de la tête jusqu’aux orteils. Grâce à lui, elle apaise les maux de tête liés au stress ;
  • des problèmes fonctionnels : chaque émotion « non digérée » est susceptible de se loger dans un organe : l’estomac, la vessie, le cœur. Et là, troubles digestifs, urinaires ou encore cardiaques envahissent votre quotidien. La couleur vert/jaune de la serpentine permet de « digérer » ces émotions avec amour et de se défaire des dysfonctionnements associés ;
  • des tensions musculaires : le stress est décidément le mal du siècle et les tensions sont inévitables. Cette pierre de lâcher prise est idéale pour relaxer le corps dans son intégralité.

Parmi les nombreuses variétés appartenant à la famille des serpentines, trois d’entre elles se distinguent :

  • la serpentine pâle : cette pierre douce riche en magnésium réduit les maux de tête et offre de l’énergie aux personnes extrêmement fatiguées. L’organisme s’en porte mieux et le fonctionnement du foie, du système cardiaque et des poumons retrouve toutes ses capacités ;
  • la serpentine œil d’argent : à l’origine, elle est reconnue pour être un excellent antidote contre le poison. Désormais, les lithothérapeutes la recommande pour soulager les problèmes intestinaux (constipation), lutter contre les affections cutanées ou encore réguler la tension ;
  • le jade serpentin: comme l’œil d’argent, cette pierre souvent portée en bijou apaise les irritations cutanées, la nervosité et le système cardiaque.

Les bienfaits sur le plan mental et spirituel

Au niveau psychologique et spirituel, le vert olive de la serpentine révèle de multiples secrets. L’un deux est son lien direct avec l’énergie du ciel, celle qui dirige notre esprit. Sa couleur lumineuse aide à éclaircir la vision, à être optimiste et à relativiser. De cette façon, le mental et le corps se protègent des ondes négatives et rejette les émotions néfastes.

Pierre joyeuse, elle permet au porteur de vivre son quotidien de manière plus fluide et plus légère. Avec elle, il se sent plus apte à faire face à ses peurs et à partir à l’aventure : une vraie preuve de sang-froid !

Lorsqu’ils gardent le cristal sur eux, les personnes colériques ou tendues ressentent une paix intérieure et ont la certitude de maîtriser leur vie, ce qui renforce leur assurance, ainsi que leur confiance.

Afin de s’élever spirituellement et gagner en sagesse, la pierre de serpentine purifie les chakras, en particulier le chakra couronne. Pour cela, il peut être intéressant de méditer en pleine conscience en tenant la pierre entre vos mains et en se concentrant sur le lien qui vous unit à la terre.

Comme le disait Bouddha, les émotions peuvent être un poison. Pour réussir à lâcher prise, il faut se séparer de tous les ressentiments du passé et vivre pleinement le moment présent.

La purification et le rechargement des serpentines

pendentif serpentine

Au cours de leur chemin, les pierres transmettent leur force et se chargent de vibrations négatives en fonction des programmations qu’elles ont reçues ou de leur vécu. Quand vous recevez une nouvelle pierre, il est conseillé de la purifier. Autrement dit, vous allez la décharger de toutes les influences et lui apporter des énergies positives en la rechargeant. Elle sera ensuite votre allié au quotidien.

Place à la pratique ! Plusieurs choix s’offrent à vous :

  • la purification dans l’eau déminéralisée : il suffit de plonger, quelques heures, la serpentine dans un récipient remplie d’eau distillée ou déminéralisée ;
  • la purification par enfouissement : quoi de mieux qu’un retour aux sources pour se régénérer ? Trouvez un endroit sain où vous pouvez enterrer votre pierre en toute sécurité. Après quelques jours, le magnétisme terrestre aura fait son travail ;
  • la purification par fumigation : c’est l’une des méthodes les plus légères, mais idéale si vous êtes un adepte des méditations journalières. Les vapeurs des huiles essentielles ou des bâtons d’encens nettoieront énergétiquement votre pièce et vos pierres.

Lorsque vos minéraux sont purifiés, baignez-les de lumière solaire ou lunaire ou placez-les sur un amas cristallin. Durant ce procédé, respirez tranquillement, visualisez les énergies et posez vos intentions.

L’utilisation de la serpentine

Avant tout, rien ne sert de se forcer avec une pierre. Vous ressentez l’envie d’être en sa compagnie ? Tenez-la simplement entre vos mains ou poser-la sur vos genoux, puis ressentez ce qu’elle a à vous transmettre. Vous en avez assez après quelques minutes ? Rien de plus normal ! D’une journée à l’autre, les besoins évoluent, lâchez prise et profitez de ce moment de détente.

Lorsqu’elle est réchauffée, vous pouvez appliquer la serpentine (ou d’autres pierres) sur les zones douloureuses de votre corps et pratiquer l’auto-massage afin de les détendre. Quel que soit votre état d’esprit, la pierre agit et entre en résonnance vibratoire au contact de la peau.

Pour la porter au quotidien, il est possible d’opter pour un pendentif en serpentine ou le bijou de votre choix. Sinon, placez une serpentine polie dans vos poches arrières, endroit proche du méridien de la vessie.

Stabilité, clarté et protection sont les trois vertus caractéristiques de la serpentine. Vous souhaitez la découvrir ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne L’Essence de Gaia et retrouvez-la parmi notre collection de pierres naturelles classées, avec passion, par noms et par propriétés.

Vous avez aimé? alors partagez à vos amis :-)