Shopping Cart
émeraude brute

L’émeraude : la pierre romanesque

Depuis toujours, l’émeraude fascine ! Pierre d’amour inconditionnel, elle est souvent symbole d’engagement et d’amitié sincère. Sa célèbre couleur verte favorise la compassion, le pardon et la paix intérieure. En lithothérapie, elle possède des vertus depuis l’Antiquité. Elle soulage les problèmes de vue, prévient les crises d’épilepsie et renforce le système immunitaire. Découvrez, sans plus attendre, la belle émeraude au cœur tendre.

Une pierre à l’histoire toute tracée

L’émeraude est symbolique depuis la nuit des temps. Suivez son histoire au fil des époques.

Étymologie et signification

Il est difficile d’identifier avec certitude l’origine du mot émeraude. Il proviendrait soit du sanscrit açmagarbha, soit du persan zamarut. Tous deux ont pour signification le cœur de pierre. Le mot grec smaragdos ou gemme verte dérive de ces termes anciens. Ces racines étymologiques évolueront vers le latin smaragdus qui désigne la couleur vert émeraude. La smaragdite est d’ailleurs une pierre verte de la famille des amphiboles.

En espagnol, l’émeraude se dit esmeralda, un dérivé du latin esmeraldus. Il ne faut pas confondre avec les beaux yeux de la célèbre Esmeralda de Notre Dame de Paris, qui d’après Victor Hugo avait de grands yeux noirs [qui] vous jetaient un éclair !

Au début du 12e siècle, Philippe de Thaon, moine savant anglo-normand, évoque l’esmaragde dans son lapidaire (traité sur les pierres précieuses). Chrétien de Troyes, poète français, décrit l’esmeraude quelques années plus tard. De toutes ces origines provient la version française : l’émeraude.

Dans l’Antiquité

Lorsqu’il s’agit des pierres vertes, Égyptiens, Grecs et Romains partagent la même interprétation. Elles représentent pour eux la fertilité et la renaissance. Malgré tout, l’émeraude a une place à part et semble très estimée dans l’Antiquité. Elle est associée à Vesta, déesse romaine du foyer, et à Vénus, déesse romaine de l’amour, de la beauté et de la séduction.

Extrêmement rare, l’émeraude s’exploite en petit volume, ce qui semble contredire les naturalistes Théophraste et Pline l’Ancien. En effet, ils décrivent des statues, voire des édifices taillés dans l’émeraude. Ces affirmations sont, aujourd’hui, inconcevables et on imagine qu’il s’agissait d’autres pierres d’imitation aux reflets verts.

Les Romains ont un profond respect pour l’émeraude qu’ils reconnaissent comme fragile. Ils évitent de la tailler ou seulement pour lui donner une forme concave afin que « la lumière puisse y rassembler ses rayons ». À l’inverse, les Égyptiens et les Grecs se risquent à graver la pierre cassante et préfèrent l’intaille, une gravure en creux qui sert de cachet ou de sceau.

Sous l’Antiquité, l’émeraude est déjà reconnue pour ses vertus en lithothérapie. Elle améliore la vision, prévient les crises d’épilepsie, protège des mauvais esprits et accompagne les femmes durant l’accouchement.

Les civilisations européennes importent, pour la plupart, la pierre précieuse d’Autriche, dans les mines de Habachtal, à proximité de Salzbourg. C’est de là que provient l’émeraude qui orne la couronne de Saint-Louis, au 13e siècle. Dans les territoires actuels d’Iran, d’Afghanistan et du Pakistan, existe des mines incroyables, telle que la vallée du Panjshir, déjà exploitées durant l’Antiquité. Alexandre le Grand, l’un des plus grands conquérants de l’Histoire, facilite la commercialisation de l’émeraude entre l’Orient et l’Occident.

Au cours du Moyen Âge

émeraude roulée

À cette époque médiévale, évêque et savant lui prêtent des vertus bienfaitrices en lithothérapie. Elle incite à la parole, à la dignité, l’honnêteté et attire l’abondance. Au niveau physique, elle soulage les fièvres et prévient l’épilepsie. Portée autour du cou, elle guérit les maladies oculaires et conforte la vue.

Elle est mieux considérée en Orient qu’en Occident. Même si elle aide à se connecter au divin, on lui reproche d’être associée au diable. En France, on préfère le rubis à l’émeraude.

Pendant la Renaissance

Au 16e siècle, les bateaux des Conquistadors Espagnols transportent des émeraudes des mines de Muzo, Chivor et Coscuez qu’ils exportent en Europe, au Moyen-Orient et en Inde, où elles sont très appréciées des Moghols. Ces pierres sont utilisées pour la fabrication d’objets d’ornements, d’offrandes aux Dieux ou encore de monnaies d’échange. Le Grand Moghol, une pierre fine de plus de 217 carats gravée de motifs religieux, est découvert à la fin du 17e siècle. Les routes maritimes étant particulièrement dangereuses, il arrive encore de remonter des épaves. La dernière en date, au début du 21e siècle, cachait un magnifique trésor : une émeraude oblong de 964 carats, plus connue sous le nom de « Reine Isabelle » en hommage à la reine Isabelle de Castille.

L’émeraude des Temps Modernes à aujourd’hui

Désormais, des œuvres ornementales composées d’émeraudes sont exposées aux 4 coins du Monde. On peut admirer en Colombie un joyau religieux de style baroque créé par l’orfèvre José de Galaz, composé entre autres de 1485 émeraudes. Au cabinet des médailles de la Bibliothèque Nationale de Paris, des bijoux et des sceaux gravés de cette pierre sont préservés. Certains sont à l’effigie des plus grands rois de France : Henri IV, Louis XIV, Louis XV.

Depuis son importation par les conquérants espagnols, l’émeraude est de plus en plus répandue et reconnaissable parmi les autres pierres de même couleur.

Les caractéristiques minéralogiques

L’émeraude est une des formes les plus prestigieuses de la famille des béryls, comme l’aigue-marine et la morganite, une espèce du groupe des silicates et sous-groupe des cyclosilicates. En d’autres termes, ses nuances de vert proviennent des traces de vanadium, de chrome et parfois de fer. À la lumière, sa couleur varie du vert profond au vert pâle. Translucide à transparente, des inclusions de cristaux ou de carbone dessinent un motif étoilé. Elle constitue avec le diamant, le rubis et le saphir, l’une des quatre pierres précieuses, même si cette appellation est erronée depuis 2002.

Les gisements principaux

Les émeraudes se forment suite à l’interaction des veines magmatiques ou hydrothermales avec les roches métamorphiques. Comme dans l’Antiquité, c’est en Colombie, dans les célèbres mines de Muzo, Chivor, Coscuez ou Pita, qu’on exploite le plus grand volume d’émeraudes à la qualité incomparable. On y retrouve les pierres les plus rares, baptisées les « trapiches » fortement concentrées en chrome.

D’autres lieux d’extractions se situent au Brésil, où la qualité est excellente, aux États-Unis, en Afrique du Sud, en Afghanistan, en Inde, en Australie, au Pakistan et en Russie.

La pierre d’émeraude : propriétés et vertus

pendentif émeraude

Plus qu’un corps, vous êtes un ensemble. Un ensemble de pensées, d’émotions et de spiritualité. Pour se sentir en harmonie et optimiser votre bien-être, la circulation du flux énergétique doit être optimale entre votre corps, votre mental et votre esprit. Les cristaux puisent dans les forces de la nature pour vous transmettre les énergies positives et ôter les blocages qui empêchent d’élever votre taux vibratoire. Elles forment un véritable allié au quotidien. Cependant, en cas de doute sur votre état de santé, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin. Comme la majorité des pierres vertes, l’émeraude est symbole d’espérance, d’amour et de sagesse. Autrefois, on considérait qu’elle chassait les idées noires et la tristesse. Elle est active sur tous les chakras, mais particulièrement le chakra du cœur qu’elle ouvre profondément.

Ses bienfaits sur le plan physique

Déjà sous l’Égypte Antique, l’émeraude était utilisée « pilée » pour régénérer les malades. Aujourd’hui, ses bienfaits en lithothérapie n’ont pas changé. La gemme verte est toujours réputée pour renforcer l’organisme et en particulier le système digestif. En lithothérapie, on l’utilise pour soulager différents maux physiques :

  • amélioration de la vue, apaisement de la fatigue oculaire et prévention des maladies des yeux ;
  • regain d’énergie après une convalescence ;
  • renforcement du système immunitaire ;
  • lutte contre les maladies de type angine, grippe, sinusite, otite ;
  • diminution des douleurs articulaires ;
  • détoxification du foie et du pancréas.

Il ne s’agit ici que d’un échantillon des vertus de l’émeraude puisqu’au Moyen Âge (et même bien avant), elle atténuait les crises d’épilepsie et bien d’autres symptômes.

Ses bienfaits sur le plan mental et spirituel

La pierre émeraude contribue à l’amour inconditionnel entre deux êtres, en famille ou au sein d’un cercle d’amis. En cela, elle aide à développer la compassion, la gentillesse, le pardon, le romantisme et la prospérité. Elle est capable de renvoyer vos propres émotions pour vous mettre face à vos responsabilités, prendre conscience et vous aider à les transformer par son amour. Le cristal vert crée une bulle favorable pour retrouver l’équilibre et la stabilité.

Du côté professionnel, elle encourage la coopération de groupe, stimule la mémoire, la connaissance et le savoir. Très utile pour chacun, elle favorise la compréhension, le discernement et l’ouverture d’esprit.

Au niveau spirituel, elle élève la conscience et aide à expérimenter l’amour divin.

La purification et le rechargement des émeraudes

Comme une fleur, un arbre ou une plante d’intérieur, la pierre demande de l’entretien et qu’on en prenne soin. Si vous souhaitez qu’elle s’épanouisse et vous donne le meilleur pour votre équilibre, pensez à la purifier régulièrement. Dès que vous l’avez en votre possession et à chaque fois qu’elle semble « s’éteindre », plongez-la dans un récipient d’eau déminéralisée ou distillée pendant plusieurs heures. Pour accélérer le processus, vous pouvez ajouter une petite pincée de sel. Si votre émeraude vous accompagne lors de vos méditations, vous pouvez utiliser des bâtons d’encens ou de sauge pour faire circuler les énergies dans la pièce. Le rechargement se fera en bord de fenêtre à la lueur du soleil si nécessaire.

L’utilisation de l’émeraude au quotidien

bracelet baroque émeraude

L’émeraude se porte principalement au niveau du chakra du cœur, en pendentif par exemple. Sinon, placez une émeraude polie ou une émeraude brute dans votre poche pour qu’elle vous accompagne au quotidien, mais attention, elle est fragile ! Aussi, il s’agit d’une pierre énergique pour le corps et l’esprit, elle peut donc déclencher de l’énervement si vous la portez trop longtemps.

Envie de satisfaire votre curiosité et d’en savoir plus ? Découvrez notre boutique spécialisée en lithothérapie et encens L’Essence de Gaia. Vous y trouverez nos meilleures sélections de pierres naturelles classées par noms et par propriétés pour faciliter vos recherches. Partez, dès à présent, à la découverte de votre moi profond !

Vous avez aimé? alors partagez à vos amis :-)